• Le ''Ohka'' de la fin la période Showa en guerre.

    ''Ohka'' qui veux dire fleurs de cerisier.

    Photographies d'un engins kamikaze le ohka

    L'Ohka (du japonais : fleur de cerisier) est un engin suicide utilisé par le Japon à la fin de la Seconde Guerre mondiale contre les États-Unis. Il s'agit d'un planeur monoplace conçu pour les opérations kamikaze, véritable bombe volante destinée à remplacer les Mitsubishi A6M. Il pèse au total environ 2 140 kg et est armé d'une ogive de 1 200 kg situé à la tête de l'appareil.

    Photographies d'un engins kamikaze le ohka

    L'Ohka, accéléré par des fusées, est plus une torpille qu'un avion et doit être transporté par un bombardier (généralement un Mitsubishi G4M transformé) puis largué. Il est largué à 30 km de son objectif, à 7 000 mètres d'altitude pour atteindre sa cible avec une vitesse initiale de 1 000 km/h environ. À la différence d'une torpille ou d'un missile, l'Ohka n'est pas radioguidé et c'est pourquoi il nécessite d'être dirigé par un pilote. Mais ce type d'engins était parfois plus meurtrier pour les pilotes japonais que pour les marins de l'US Navy. Avec une charge explosive de 1200 kg, cet avion fusée qui dépassait les 900 kilomètres à l'heure souffrait en effet d'un manque de maniabilité qui limitait son efficacité.

    Photographies d'un engins kamikaze le ohka

    L'Ohka Type 11 est le seul qui ait été opérationnel. Les autres types en sont restés à l'état de prototypes.

    Photographies d'un engins kamikaze le ohka

    Le premier prototype (MXY-8) connut de nombreux contretemps et la première mise en service date de mars 1945.

    Photographies d'un engins kamikaze le ohka

    Le 21 mars 1945, la première attaque est composée de 16 bombardiers Mitsubishi G4M (Betty) escortés par 55 Mitsubishi A6M (Zéros) dont la moitié durent faire demi-tour à cause de défaillances mécaniques. Ce premier assaut doit attaquer la Task Force 38 mais l'escorte, trop légère, ne protège pas suffisamment le raid qui est entièrement décimé par 50 F6F Hellcat venus les intercepter. 160 personnes périrent, aucun navire américain ne fut touché (l'interception eut lieu à 113 km du convoi américain).

    • Photographies d'un engins kamikaze le ohka
    • Photographies d'un engins kamikaze le ohka

    L'USS Jeffers détruit un Ohka grâce à ses canons anti-aériens à 45 mètres de là, mais l'explosion reste suffisamment puissante pour causer d'importants dégâts au navire qui est contraint de se retirer. L'USS Stanly est attaqué par deux Ohka.

    Photographies d'un engins kamikaze le ohka

     

     Photographies d'un engins kamikaze le ohka

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :